Une aide pour l’Eglise

Une question se pose naturellement à celui qui veut découvrir le MSM : mais quelle signification a ce Mouvement aujourd'hui dans l'Église ? Parmi de très nombreuses associations qui travaillent, à tous les niveaux, quel est son rôle dans la vie de l'Église ?

Voilà la seule réponse possible : le MSM est une aide que la Vierge Marie offre à l’Église pour qu'elle prenne conscience de sa présence maternelle, qu'elle soit consolée au milieu de grandes souffrances et qu'elle se sente comme enveloppée par l'amour et la prière de ses enfants. Par le MSM, la Sainte Vierge veut offrir à l'Église une aide puissante pour lui permettre de sur-monter la crise douloureuse qu'elle vit à notre époque.

Par son Œuvre, le Mouvement Sacerdotal Marial, la Vierge Marie désire aider tous ses enfants à surmonter avec elle les moments actuels de souffrance ; elle invite à cet effet d'abord les prêtres, ensuite les religieux et les fidèles, à se consacrer à son Cœur Immaculé, et à la plus grande fidélité envers le Pape et l'Église.

Même s’il est désormais reconnu comme une Association de Fidèles, la structure et les statuts du Mouvement sont réduits au minimum pour maintenir son esprit. Mais c'est aussi sa force parce que n'imposant aucun lien d'association, il facilite l'adhésion des prêtres et des religieux. Si l'on compare l'Église à un grand arbre, on peut dire que le but du MSM n'est pas d'ajouter une nouvelle branche aux nombreuses branches existantes, mais plutôt d'y insuffler une force secrète qui, jaillissant du Cœur Immaculé de Marie, se répand dans toutes les branches de l'Église, en les aidant à se développer chacune selon sa propre fonction et sa physionomie particulière et en communiquant à toutes, nouvelle vigueur et beauté.

Si l'on désire ensuite savoir quelle est la qualité qui frappe le plus dans le Mouvement Sacerdotal Marial, il est possible d’affirmer que c'est son essentielle pauvreté. Pendant plus de quarante années, il a existé sans aucune forme juridique, au point qu’il semblait n’avoir aucune existence officielle. Quelquefois, en souriant, nous disons entre nous : nous sommes présents sur les cinq continents, nous dépassons à présent les 60 000 prêtres, nous comptons des dizaines de millions de fidèles, mais vous ne trouvez presque nulle part la preuve que nous existons. Le Mouvement est si pauvre qu'il ne vit que des seules offrandes que la Providence lui envoie pour subvenir aux énormes frais d'impression des opuscules et de leur diffusion.

Le Mouvement est pauvre d'appuis humains, même de ceux qui pourraient procurer joie et réconfort au milieu des inévitables difficultés. L'appui sûr que la Vierge Marie veut nous donner est son Cœur Immaculé, et la seule lettre de recomman­dation est celle qui se trouve inscrite dans la vie de chaque personne qui se consacre à Elle, en vue de la sainteté.

Cette pauvreté radicale du MSM doit être aimée, bénie et vécue par chacun de nous. Car, elle est la pauvreté même de Marie, qui se reflète dans son Œuvre C'est la pauvreté de la Reine du ciel, qui se cache sous le pauvre vêtement d'une simple femme de maison. C'est la pauvreté de notre Maman Immaculée et toute pleine de grâce, qui se cache dans sa manière de vivre si simple et si normale au service parfait de son époux Joseph et de son divin Fils Jésus. La pauvreté de Marie doit toujours se refléter dans son Œuvre parce que le MSM lui aussi ne doit exister, se répandre et agir qu'au service de l'Église et comme service parfait d'amour envers elle.